Le client est roi, mais aussi un peu valet…

Il y a quelques semaines, une information originale a circulé sur le net à propos de Walmart. Ce géant de la distribution aux Etats-Unis songerait à à faire appel à ses clients en magasins pour livrer certaines commandes passées par ses clients en ligne.
Encore au stade de la réflexion, l’idée est d’abord de répondre à la concurrence des grands sites e-commerce comme Amazon ou Google qui proposent désormais la livraison dans la journée même.
C’est aussi une solution pour réduire ses coûts, même si en échange du service rendu par ses clients volontaires, il prévoit de les“récompenser” avec des avantages commerciaux.

Certes, cette idée est encore loin de pouvoir être réellement mise en application – il reste de nombreuses questions à régler, notamment sur les aspects de protection de la vie privée (de ses voisins), d’assurance (en cas d’accident par exemple), ou risque accru de vols – elle suscite néanmoins une réflexion plus profonde quant à la place du client dans la stratégie d’entreprise.

En effet, il est usuel d’entendre dans la bouche d’un dirigeant que le client doit être au centre de la stratégie de l’entreprise.
Je ne suis personnellement pas toujours convaincu que cette belle phrase soit réellement appliquée dans les organisations. Notamment en France, il suffit de regarder les services clients des entreprises pour être parfois très sceptique (notamment en comparaison avec ceux de sociétés américaines par exemple).

Mais je constate surtout qu’à défaut d’être au centre de la stratégie d’entreprise, le client fait de plus en plus Lire la suite

Publicités

Le phénomène du « showrooming » : le client a toujours raison

showrooming_jacques_blochL’essor rapide des nouvelles technologies a eu comme conséquence majeure de donner aux consommateurs accès à l’information.
Auparavant, les entreprises, les marques, les enseignes délivraient l’information au public. Et le public recevait les données sur tel ou tel produit et ne pouvait que s’en contenter.
Aujourd’hui, munis d’un ordinateur, d’une tablette, d’un smartphone, le consommateur est en mesure d’aller chercher l’information sur la toile, de comparer les prix, de donner son avis, etc.. Comme j’ai déjà eu souvent l’occasion de le dire, il a, en quelque sorte, pris le pouvoir, et les marques ou les enseignes doivent désormais tenir compte de cet aspect fondamental dans la relation qu’elles souhaitent entretenir avec leur clientèle.

Sur ce thème, un « nouveau » concept est apparu depuis quelques mois : le showrooming.
Le showrooming est une pratique des consommateurs qui consiste à se rendre dans un magasin physique pour rechercher un produit particulier, l’étudier, éventuellement le prendre en photo, le scanner et puis finalement l’acheter sur internet moins cher. La boutique « brick and mortar » devient en quelque sorte le showroom gratuit dont bénéficie finalement le concurrent virtuel. Lire la suite

Vous connaissez vos clients. Mais connaissez-vous vos « non-clients »?

© briepicardie-enligne.credit-agricole.fr

Dans mon article sur la stratégie Océan Bleu, j’ai abordé la question de la bonne connaissance de ses clients et des attributs de l’offre sur son secteur, afin de pouvoir créer de nouveaux espaces de marché, en s’affranchissant d’une concurrence féroce et « sanglante ».
Une solution originale et « contre-intuitive » pourrait être Lire la suite