La beauté numérique à New York : parce que je le vaux bien….

©fashionpluslifestyle.wordpress.com

©fashionpluslifestyle.wordpress.com

Longtemps sceptiques et prudents, les secteurs du luxe et de la beauté ont clairement rattrapé leur retard pour ce qui concerne les nouveaux usages liés aux nouvelles technologies. L’une des raisons réside certainement dans le développement d’appareils plus sophistiqués et surtout aujourd’hui plus qualitatifs qui permettent désormais de créer une expérience de marque ou une expérience shopping à la hauteur des exigences de ces marques.

Un exemple intéressant de ce phénomène est le test que vient de lancer L’Oréal Paris dans le métro new-yorkais. Depuis quelques jours et jusqu’à la fin de l’année, les voyageurs passant par la station Bryant Park vont croiser un distributeur automatique de produits de beauté, digital, tactile et intelligent. Ce système, baptisé L’Oréal Paris Intelligent Color Experience, permet de se remaquiller dans le métro en fonction de ses vêtements.
Un large miroir digital scanne le visage et les vêtements de la personne et propose instantanément deux combinaisons de produits et couleurs de maquillage. Une proposition qui s’accorde à la personne, qui « match », et inversement une proposition qui détonne fortement, qui « clash ». Avec l’écran tactile, la personne peut alors directement et immédiatement acheter rouges à lèvre, vernis et fards à paupière pour pouvoir se remaquiller sur place.

Au delà de la simple vente de produit, la marque se positionne donc vers plus d’offre de service. Pour autant, ce service qui a, en réalité, toujours existé dans les boutiques ou les salons de beauté est aujourd’hui numérisé, proposé par une machine et plus par une conseillère, une vraie personne physique. Je reste personnellement encore assez sceptique quant à m’adresser à une machine ou un robot. Mais peut-être que certaines clients, jeunes, new yorkaises, ont déjà passé le cap et s’y font parfaitement.

La technologie peut réellement apporter une valeur ajoutée dans l’acte de vente, et dans le conseil. L’année dernière, Sephora et le spécialiste des couleurs, Pantone, ont lancé Color Profil, un appareil à fond de teint. Cette machine scanne la surface de la peau de la cliente pour définir un code couleur précis et proposer des fonds de teints de différentes marques en parfaite cohérence avec la carnation. Une excellente innovation pour moi, mais qui doit s’accompagner d’un conseil et d’un dialogue avec une spécialiste pour apporter toutes les nuances non chiffrées, non numériques, qui font aussi partie de l’acte de beauté.

Tout ne peut ou ne doit pas se résumer à des 0 et des 1….

Qu’en pensez-vous ?

Publicités

2 Responses to La beauté numérique à New York : parce que je le vaux bien….

  1. Ping : La beauté numérique à New ...

  2. Ping : Digitalisation des points de vente : le Luxe en 1ère ligne - EVA Group Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :