« Pop-up store » mobile et QR code – le cas de Walmart et P&G

©streetplanneur.com

Il y a encore quelques mois, ces deux expressions n’auraient certainement rien évoqué chez la grande majorité des consommateurs. Aujourd’hui, le « pop-up store », traduit en français par « boutique éphémère », est devenu un outil de communication ou de marketing pour de nombreuses marques.
A l’occasion d’un lancement, d’un anniversaire ou même pour tester un marché ou un produit, une marque ouvre au public un lieu unique sur une courte période (de quelques jours à quelques semaines).
De très nombreux secteurs intègrent désormais ces pop-up stores dans leur stratégie. Guerlain par exemple a récemment ouvert une boutique éphémère pour le lancement de son dernier parfum « Shalimar initial ». Hermès propose actuellement dans une ancienne piscine à Paris un « pop-up store » dédié à la chaussure. Mais le secteur automobile avec Citroën ou Renault ou bien celui des produits de grande consommation avec Danone pour les 40 ans de sa célèbre marque Danette, ont eu recours à ce type d’opérations.

Quant au QR code, il s’agit d’un code barre à deux dimensions, qui permet de stocker des informations numériques (textes, adresse de site internet, etc…). Il peut être déchiffré grâce à un téléphone portable ou une tablette numérique équipé d’un appareil photo et du lecteur approprié. Imprimé sur un support, il fait le lien entre le monde physique et le monde numérique.

La combinaison des deux se traduit aujourd’hui par l’expérience menée actuellement à New York par la chaîne de distribution américaine Walmart, associée au groupe Procter & Gamble.
N’étant pas présente avec des magasins physiques dans cette ville, Walmart a habillé un bus aux couleurs de plusieurs marques de P&G (Pampers, Gillette, Tide, etc…).
Des QR code imprimés permettent aux passant de scanner les produits pour être redirigé sur le site internet mobile de Walmart où ils peuvent directement acheter ces références, ainsi qu’une vingtaine d’autres. Pendant tout le mois de juin, ce bus va à la rencontre des New-Yorkais dans de nombreux quartiers pour promouvoir ces marques.
Twitter est aussi associé à cette promotion «@PGMobile » et permet aux consommateurs d’accéder à des informations, mais aussi de faire venir le bus dans leur propre quartier.
De plus, cette opération est accompagnée d’une distribution de plus de 200 000 échantillons de ces produits P&G.

©streetplanneur.com

Une promotion similaire est organisée simultanément à Chicago via les abris bus sur Michigan Avenue, avec ici encore l’utilisation des QR codes.

Ces opérations rappellent celle des boutiques virtuelles lancée il y a quelques mois par Tesco en Corée dans les couloirs du métro de Séoul (cf mon billet sur le thème).

L’objectif principal pour ces grandes chaînes de distribution est de booster leurs ventes sur internet afin de rester au contact des pure players.
Très présent avec ses points de vente physiques, Walmart ne génère encore que 2% de son activité via son site e-commerce. Une telle opération de « pop-up store » mobile lui permet donc d’accroître la notoriété de son site et surtout d’attirer de nouveaux consommateurs, et ce d’autant plus que la chaîne est totalement absente physiquement d’une ville comme New-York.

Bref, une véritable opération de communication et de marketing qui combine nouvelles technologies et commerce traditionnel. Une fois n’est plus coutume….

Qu’en pensez-vous ?

Advertisements

7 Responses to « Pop-up store » mobile et QR code – le cas de Walmart et P&G

  1. Ping : « Pop-up store » mobile et QR code – le cas de Walmart et P&G | Commerce digital | Scoop.it

  2. Ping : « Pop-up store » mobile et QR code – le cas de Walmart et P&G | Web2Shop | Scoop.it

  3. PomMaroy says:

    ça fait un peu déjà vu, c’est du « Tesco like ». On peut faire mieux avec le scanner universel et la reconnaissance d’image. Moodstocks

    • Bonjour,
      Merci pour votre commentaire. Vous avez tout à fait raison, et j’ai d’ailleurs mentionné le cas de Tesco dans mon billet. Au delà de l’aspect technique pur, j’ai trouvé intéressant l’approche mobilité qui permet au camion de se rendre là où les consommateurs le réclament. Intéressant aussi la démarche de faire de la communication et donc de la publicité dans une ville où Walmart n’est pas du tout présent physiquement alors que c’est un des grands acteurs du commerce traditionnel. Est-ce un test avant de s’implanter? Est-ce uniquement un coup marketing? A suivre donc.
      Jacques Bloch

  4. Ping : « Pop-up store » mobile et QR code – le cas de Walmart et P&G | Revue de presse pour commerçants connectés | Scoop.it

  5. Ping : « Pop-up store » mobile et QR code – le cas de Walmart et P&G | Les surfaces intéractives | Scoop.it

  6. Ping : Le magasin virtuel arrive en France : l’exemple de Carrefour « Jacques Blog- par Jacques Bloch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :