Internet, ou le syndrome du voisin…

©viedemetro.fr

Chère lectrice, cher lecteur,

En ce début d’année 2012, j’ai eu envie d’écrire un billet un peu philosophique, mais néanmoins, pas si éloigné que cela de mes thèmes favoris, notamment autour d’internet.

En prenant le métro aujourd’hui, je suis tombé sur cette affiche, et ce slogan : « J’ai découvert mon voisin sur CelibParis ».
Mais c’est surtout le tag rajouté qui me fait réagir ici. Je ne m’étendrais pas sur le caractère imbécile de l’insulte, mais plutôt sur la mention « moi, j’ai juste tapé à sa porte ».
J’ai trouvé cela à la fois très drôle et très profond. Volontairement ou non, cette publicité nous renvoie l’image d’une société tellement repliée sur elle-même que c’est par le biais d’internet que l’on rencontre son propre voisin.
Internet n’est certainement pas le coupable; ce n’est que le révélateur d’une tendance réelle et bien triste, d’une société où les personnes ne se voient plus, ne se parlent plus directement, n’ont plus de contacts « physiques ».
C’est forcément un peu caricatural, probablement un peu plus fréquent dans les grandes villes. Mais cette publicité m’a troublé, et je trouve que cela devrait tous nous faire réfléchir.

J’ai souvent abordé dans ce blog l’essor d’internet et des nouvelles technologies dans le commerce et dans les secteurs notamment du luxe, de la beauté et de la santé. Ce formidable outil permet notamment d’aller à la rencontre des autres, qu’ils soient lointains ou proches. Pour autant, les relations humaines ne peuvent pas être totalement absentes avec internet.
Une tendance forte aujourd’hui est de « marier » de plus en plus les activités virtuelles et les activités physiques. Même des « pure-player » français, comme Pixmania ou C-Discount, ont ouvert des véritables boutiques physiques pour accompagner leur croissance.
Et puis n’oublions pas que derrière la création et la construction d’un site, derrière sa gestion au quotidien (marketing, commerciale, relation client, logistique, comptable, financière, juridique, informatique,etc…) il y a d’abord des compétences développées par des femmes et des hommes.

Voilà, après ces quelques réflexions un peu philosophiques, je profite de ce billet pour vous souhaiter une excellente année 2012.
Malgré tous les oiseaux de mauvais augure, qui tous les jours nous prédisent des temps sombres et moroses, il ne tient qu’à chacun de nous d’en faire une formidable année, pleine de succès.

J’espère que vous continuerez à être nombreux à venir visiter mon site, et que vous apprécierez mes billets et humeurs.
Et surtout, n’hésitez pas à en parler autour de vous, à commenter les articles et à me solliciter pour des échanges et d’éventuelles rencontres.

Bonne Année 2012 !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :