Entrepreneuriat social – des toilettes pour les plus pauvres

©: us.oneworld.net

Il y a quelques jours, Canal + a diffusé un documentaire intitulé « Changer le monde – portraits d’entrepreneurs sociaux en action ».
Ce documentaire passionnant, créé par l’agence Capa, présente le portrait de huit femmes et hommes, huit entrepreneurs sociaux, à travers le monde, qui ont créé et développé des entreprises dont l’objectif est d’améliorer le bien-être des autres.

Un portrait m’a particulièrement marqué. Celui de David Kuria, urbaniste de profession au Kenya, qui a mis en place des systèmes sanitaires dans les bidonvilles et les quartiers défavorisés. Grâce à ses toilettes – Ikotoilet -, des milliers de personnes, adultes et enfants, peuvent bénéficier désormais d’un niveau d’hygiène et de dignité décent. Ce système permet également d’avoir un impact fort sur la diminution des maladies et infections, notamment auprès des enfants.
Constatant que les pouvoirs publics s’intéressaient peu à ces questions, et que les installations existantes étaient pour la plupart aux mains d’organisations mafieuses et dans des états de délabrement avancée, David Kuria lança cette initiative pour combler un besoin manifeste.
Fondée sur une coopération public-privé, ce nouveau concept associe un système sanitaire écologique, avec toilette et accès à de l’eau propre et potable, et une multitude de micro-entreprises proposant des services connexes du type barbier, cireurs de chaussure, vente de produits d’entretien et d’hygiène, etc….  Ainsi, les Ikotoilets deviennent un lieu de rencontre, un espace social pour tous ses utilisateurs. De plus, le caractère payant du système (quelques cents) permets de rentabiliser et d’autofinancer l’investissement. Aujourd’hui, 40 Ikotoilets ont été installés dans 12 municipalités kenyanes, avec la création d’une centaine d’emplois stable. Et plus de 300 000 personnes bénéficient de ces services innovants.

Le concept d’Ikotoilet a remporté de nombreux prix dans le monde, notamment celui des Fondations Ashoka en 2007 et  Schwab en 2009,  et a été cité en exemple lors du Forum Economique Mondial en 2009, ainsi que par Bill Clinton à l’occasion de son Initiative Globale de cette même année.

L’entrepreneuriat social est aujourd’hui un thème très à la mode. Je pense d’ailleurs qu’il va attirer de plus en plus de personnes, notamment chez les jeunes – ceux de la fameuse Génération Y – qui ne se satisfont plus forcément d’une société d’hyper consommation, et qui sont de plus en plus à la recherche de sens à donner à leur vie.

Qu’en pensez-vous? Avez-vous vu naître de telles initiatives autour de vous? En France ou ailleurs dans le monde.

Pensez-vous que de tels projets peuvent faire naître un nouveau capitalisme, qui associe l’efficacité de l’entreprise et des objectifs plus sociaux?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :